Témoignage

Les participants du groupe qui ont créé l’association témoignent sur leur vécu depuis la survenue des lésions :

« Suite à un accident inopiné, brutal, la personne a des troubles cognitifs et comportementaux (fatigabilité, mémoire, langage, ne plus savoir faire comme avant », irritabilité, impulsivité, troubles émotionnels, affectifs) qui sont difficilement identifiable….
Au niveau professionnel, on fait tout pour se débarrasser de nous, il n’y a aucune confiance. On profite de nos faiblesses pour nous critiquer. Il faut toujours faire ses preuves, il faut tout le temps lutter car on est toujours discréditer, même quand ça va mieux.
Au niveau amical, il y a une rupture, car les gens pensent qu’on est comme avant, ils ne comprennent pas. Ils ne cherchent pas à s’adapter à ce qu’on est devenu, ils n’acceptent pas ce qu’on est devenu. On doit faire un travail énorme pour s’adapter à ce qu’on est, il faut aussi s’accepter.
Au niveau familial, ça change aussi beaucoup le regard de l’autre sur nous, c’est difficile d’être compris, on ne nous considère plus capable de faire quoique ce soit, mais on est quand même capable de quelque chose. Le conjoint peut aussi partir, car l’autre n’accepte pas le changement.
Il faut se refaire confiance, il faut vivre avec l’inconnu que je suis pour moi-même ! C’est difficile quand les autres n’ont pas du tout confiance en nous !
Rencontrer d’autres personnes avec les mêmes difficultés, ça permet de se rassurer, de se réconforter, on peut être nous-même, ça permet de normaliser nos « maux », ça permet de dire « je suis normal ». Se retrouver ensemble, c’est un lieu de relâchement… »